Vous avez un projet de chaines de peinture Nous pouvons vous aider?

OBTENIR un devis

Chaine de peinture Liquide

Une chaîne de peinture liquide a pour principe la mise en peinture de pièces de tout type par l’application électrostatique ou non, de peintures liquides (solvantées ou hydrosolubles) sur tout type de support.

Moins exigeant, en termes de préparation de surface, que le poudrage, il peut être associé à un traitement de surface chimique (souvent en tunnel) ou à un grenaillage, voir un simple nettoyage de la pièce.

L’application de peinture liquide nécessite une meilleure maîtrise que la poudre en cas d’application manuelle. Elle peut aussi être réalisée par des robots multi axes.
Le séchage des pièces, après peinture peut être réalisé dans une étuve ou à l’air libre selon les quantités de peinture appliquées, le type de pièces et la production envisagée.

Les lignes simples sont équipées de convoyeurs manuels ou de convoyeurs MONORAIL mécanisés, alors que les plus complexe sont équipées de convoyeurs BIRAIL indispensables en cas de disposition des cabines en parallèle, de charges de grandes longueurs (jusqu’à 18 m) ou de liaison avec des lignes d’assemblage.

Chaine de peinture cata (ou auto) phorese

La cataphorèse est une technique de peinture qui consiste à immerger une pièce dans un bain de peinture hydrosoluble, en mettant la pièce en cathode (d’où le nom de cataphorèse ) et en faisant migrer les particules de peintures en suspension dans le bain au moyen d’un courant électrique d’une certaine tension, de l’anode vers la cathode.

Les particules de peinture se déposent alors uniformément et sur pratiquement toute la surface de la pièce immergée. La pièce (ou le bain) est légèrement agitée pendant l’opération qui ne dure que quelques minutes.. Ensuite, la peinture est égouttée et polymérisée en étuve (vers 180 °C).

Le procédé dit autophorèse, utilise un principe similaire mais ne nécessite pas l’emploi de courant électrique. Sa mise en place est souvent un peu plus simple qu’une cataphorèse

Notez que dans les 2 types de procédés, l’aspect est très comparable, et sert souvent d’apprêt à une couche de finition poudre ou liquide.
Selon le type de pièces à traiter, les systèmes de manutention utilisables peuvent aller du simple portique au convoyeur aérien Monorail ou Birail.
En France, le nombre de lignes installées chaque année, est très faible et les projets sont souvent confiés à nos partenaires intégrateurs.

Chaine de grenaillage

Le principe du grenaillage est la projection à grande vitesse et en continu, jusqu’à 100 m/s, de petites billes d’acier, de verre ou de céramique, sur la surface des pièces à traiter. Sous cette action de martelage ou de matage ou d’écrouissage, la surface dépasse sa limite d’élasticité et subit une déformation plastique sur une couche très mince (de quelques centièmes à quelques dixièmes de millimètre).

Ce principe de nettoyage et de préparation de surface est très répandu et sert souvent de base à une application de peinture poudre ou liquide.
Plusieurs type de machine sont disponibles, du tunnel en continu (nécessitant un convoyeur mécanisé), à la cabine manuelle en passant par les machines automatiques autonomes, il y a toujours une solution.

Mais il convient d’être vigilant quant à l’épaisseur des pièces, la matière à traiter et l’aspect exigé.
Selon le type de pièces à traiter, les systèmes de manutention utilisable peuvent aller du simple convoyeur à rouleaux, au convoyeur manuel et les convoyeurs aériens Birail ou Monorail.

Chaine de peinture (Etude et chiffrage)

IMAGINONS ENSEMBLE VOTRE CHAINE DE PEINTURE (Etudes et chiffrages)
La définition d’un projet de ligne de traitement de surface et de peinture est souvent complexe.

Du choix des process a utiliser en passant par la définition du (ou des) moyen (s) de manutention indispensable au transport des pièces entre les différents stade du process, il est souvent compliqué de s’y retrouver.

Fort de plus de 30 ans d’expérience, FROST France met à votre disposition son savoir faire (né de la réalisation de dizaines de lignes à travers le monde) et un réseau de partenaires Franà§ais et Européens, à même de vous conseiller au mieux, de l’étude de faisabilité à la réalisation.

La méthode que nous vous proposons est simple :

  • Observation des pièces à peindre ou traiter
  • Définition du résultat désiré
  • Définition du process en liaison avec nos partenaires
  • Mise en place d’un pole de compétences avec nos partenaires
  • Travail sur les différentes implantations et propositions chiffrées
  • En cas de validation du projet, le pole de compétences reste identique jusqu’à la mise en route de la ligne.
  • Parce que rien ne remplace le savoir faire des fabricants !

N’hésitez pas à nous contacter !

Chaine de peinture au trempé

La peinture au trempé est certainement la moins coûteuse à mettre en place, mais elle est, à coût sûr, celle qui donne les résultats les plus contrastés. Le principe en est très simple, puisqu’il consiste à immerger une pièces dans un bain de peinture liquide hydrosoluble ou solvantée.

Ce principe de mise en peinture est encore utilisé chez les industriels nécessitant d’avantage une protection anticorrosion plus qu’un aspect. Elle est, toutefois très utile sur les pièces possédant des corps creux ou nécessitant une protection temporaire.

Selon le type de pièces à traiter, les systèmes de manutention utilisables peuvent aller du simple portique au convoyeur aérien Birail ou Monorail.
L’exigence d’aspect ainsi que les normes environnementales rendent ces lignes de plus en plus rares.

Chaîne de poudrage

Une chaine de poudrage à pour principe la mise en peinture de pièces métalliques par l’application électrostatique d’une poudre thermo durcissable, polymérisant par le biais d’un passage en cuisson entre 160 et 250 °.

Ce type de process est très souvent couplé à un traitement de surface chimique (souvent en tunnel) ou à un grenaillage manuel ou automatique.

L’application manuelle est souvent facile d’apprentissage et l’utilisation de systèmes mécanisés permet l’application automatique.
Attention toutefois, il est plus complexe et souvent plus coûteux de polymériser des poudres sur des pièces très épaisses (>10 mm). L’utilisation de four avec infra-rouge est alors conseillée.

Notez aussi que l’aspect des pièces poudrées est souvent supérieur à une application de peinture liquide.

Les lignes simples sont équipées de convoyeurs manuels ou de convoyeurs MONORAIL mécanisés, alors que les plus complexe sont équipées de convoyeur BIRAIL indispensables en cas de disposition des cabines en parallèle, de charges de grandes longueurs (jusqu’à 18 m) ou de liaison avec des lignes d’assemblage.

Dans ce type de ligne, l’implantation des équipements est essentielle et l’implication du fabricant de convoyeur doit être totale dès le début du projet afin de diminuer les espaces utilisés et le nombre de mètres de convoyeur utilisé.

Nous réalisons vos projets de convoyeurs

Vous avez un projet de convoyeur nécessitant la mis en place d’une chaîne de peinture, nous pouvons trouver la solution pour résoudre la fabrication de cette installation.

OBTENIR UN DEVIS

Quelques secondes suffiront!